appel gratuit

0800 66 66 88

Menu

Accueil L’esprit Colisée Montessori pour les seniors Alzheimer

Méthode Montessori et Alzheimer, pour réapprendre à faire seul 

Pour accompagner les habitants atteints de maladies d’Alzheimer et apparentées dans nos établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes, nous avons fait le choix innovant d’une approche alternative : la méthode Montessori, bien connue dans le monde de la petite enfance. Elle encourage la personne âgée à utiliser ses capacités préservées, plutôt que celles disparues, pour freiner la perte d’autonomie et améliorer l’estime de soi en leur affectant des buts et des rôles au sein de la communauté. Comment est-elle mise en œuvre au quotidien par nos collaborateurs formés sur le sujet ? 

Les bénéfices de la méthode Montessori pour les personnes âgées 

UNE MÉTHODE ADAPTÉE PAR UN NEUROPSYCHOLOGUE 

« Aider à faire seul » : c’est tout le principe de la méthode d’éducation développée au début du XXe siècle par Maria Montessori, médecin et pédagogue italienne. De plus en plus populaire au fil des décennies, cette approche est restée ciblée sur les jeunes enfants jusqu’en 1990. À cette date, le neuropsychologue de renom Cameron Camp décide d’adapter la méthode Montessori aux personnes âgées atteintes de troubles cognitifs comme la maladie d’Alzheimer, ou de la maladie de Parkinson.  

Elle fait alors son entrée dans les maisons de retraite médicalisées, comme technique de prise en charge non médicamenteuse visant à maintenir l’autonomie des personnes âgées. Chez Colisée, des ateliers de stimulation cognitive issus de la méthode Montessori sont organisés dans toutes les unités Alzheimer de nos Ehpad. 


AIDE-MOI À FAIRE SEUL

La méthode Montessori pose le principe que les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer peuvent continuer à apprendre par la pratique, en utilisant leur mémoire procédurale.

Perte de mémoire, des capacités gestuelles, de la reconnaissance des objets ou des capacités langagières… la maladie d’Alzheimer entraîne une série de troubles cognitifs qui empêchent progressivement les personnes âgées d’effectuer des gestes pourtant usuels. Beaucoup de professionnels de santé réalisent alors des évaluations sur les tâches que le patient n’est plus capable de faire. Face à ces retours négatifs, celui-ci peut alors ressentir une perte d’estime de soi, parfois associée à un syndrome dépressif. Pour Maria Montessori, médecin et pédagogue à l’origine de cette méthode, c’est la notion d’autonomie qui doit être mise en valeur. 

La méthode Montessori pour les personnes âgées prend le contre-pied : elle ne recense pas les incapacités mais au contraire les capacités restantes. Elle pose le principe que les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer bénéficiant d’un accompagnement – en maison médicalisée ou ailleurs – peuvent continuer à apprendre par la pratique, en utilisant leur mémoire procédurale. En activant régulièrement les aptitudes qu’elles ont conservées jusque-là, elles les entretiennent et maintiennent ainsi une certaine autonomie dans les gestes de la vie quotidienne et dans les fonctions sociales. Et c’est essentiel ! Dans les maladies neurodégénératives, les capacités qui ne sont pas entretenues disparaissent en effet définitivement.  


La méthode Montessori dans nos maisons de retraite médicalisées 

12 principes concrets

L’ensemble de nos maisons mettent en œuvre la méthode Montessori au quotidien pour accompagner les résidents atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une pathologie neurodégénérative associées. Elle est mise en œuvre au quotidien et en fonction des difficultés de la personne au cours d’exercices mais aussi pendant les soins, les repas, les animations ou les temps d’échange.  

Nous invitons par exemple les résidents à participer à la décoration des lieux de vie, à la préparation des repas, au pliage des serviettes, à l’entretien d’un potager ou à la distribution du courrier. Nous tenons toujours compte des capacités de la personne et des centres d’intérêt qu’elle a pu manifester au cours de sa vie, mentionnés dans le Projet d’Accompagnement Personnalisé. Il est essentiel de lui donner envie de participer pour conserver ou réapprendre plus facilement des gestes qu’elle maîtrisait.

Les collaborateurs de nos maisons médicalisées sont formés à la méthode Montessori, qui est construite sur trois grandes valeurs – la dignité, le respect et l’égalité – avec 12 principes :

  • donner du sens à l’activité proposée en expliquant au résident à quoi elle sert
  • inviter la personne à participer à l’activité sans rien imposer
  • offrir le choix entre plusieurs activités
  • montrer à la personne comment procéder avant de la laisser faire
  • se concentrer sur les capacités préservées de la personne
  • respecter le rythme de la personne, par nature plus lente
  • utiliser des éléments visuels et concrets pour présenter l’activité
  • inviter la personne à manipuler les objets éventuellement nécessaires à l’activité
  • toujours aller du plus simple au plus compliqué pour ne jamais mettre la personne en échec
  • diviser l’activité en plusieurs étapes
  • valoriser ce qui a été fait
  • inviter la personne à s’exprimer sur sa satisfaction. 

RETROUVER UNE PLACE AU SEIN DE LA COLLECTIVITÉ 

Colisée applique la méthode Montessori dans ses maisons de retraite médicalisées depuis 2016. Nous constatons depuis des bénéfices significatifs, comme la réduction des troubles du comportement, la baisse de consommation de somnifères et de médicaments, ainsi qu’une meilleure qualité de vie pour tous. Nous observons surtout que la méthode Montessori constitue un vrai atout pour prolonger l‘autonomie le plus longtemps possible. Une personne qui ne se déplaçait presque plus a ainsi réappris à marcher quand on lui a proposé de participer au service du petit déjeuner avec une table roulante. En retrouvant un sentiment d’utilité, les personnes concernées retrouvent aussi un rôle, une place au sein de la collectivité.  

Le partenariat France Alzheimer avec Colisée 

En tant qu’expert dans l’accompagnement et la prise en charge des ainés atteints de la maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée, Colisée soutient aussi les aidants, souvent désemparés face à la maladie de leur proche. Culpabilité, peur de ne pas être à la hauteur, incompréhension, épuisement, sentiment d’isolement face à des situations psychologiques ou administratives complexes… ils sont en effet bien souvent confrontés à beaucoup de difficultés qui peuvent créer des situations conflictuelles.  

Pour répondre à cet enjeu, Colisée a ainsi conclu en 2021 un partenariat avec l’association France Alzheimer qui a développé une expertise dans la formation et l’accompagnement des aidants. En leur donnant des clés pour comprendre le comportement de leur proche et l’origine de ses troubles, elle les aide à mieux faire face à la maladie au quotidien.

Ce partenariat se matérialise par :

  • le soutien aux aidants et à leurs familles avec des formations régulières dans nos maisons,
  • la prise par Colisée d’une part active aux actions locales organisées par l’association France Alzheimer lors de la journée mondiale consacrée à la maladie le 21 septembre de chaque année. 

Ensemble, construisons votre projet personnalisé

Parce que chaque besoin est spécifique et que votre bien-être est essentiel, nous sommes là pour faciliter votre recherche et trouver la solution adaptée.

Trouver un lieu de vie et de soins