appel gratuit

0800 66 66 88

Menu

Accueil Tous nos conseils Quel budget prévoir pour emménager en résidence services senior ?

Objectif satisfaction pour une amélioration continue 

La satisfaction des habitants est bien plus qu’une reconnaissance de la qualité de nos prestations. Elle participe pleinement au bien-être et à la santé de la personne âgée, qui a autant besoin de soins, d’attention que de se sentir chez elle dans la maison qui l’accueille. Notre volonté est donc de fédérer une communauté d’échanges et faire progresser la qualité de vie des seniors accompagnés. Pour tenir cet engagement, nous avons mis en place de nombreux canaux de communication qui nous permettent d’évaluer cette satisfaction des habitants, de leurs proches et des équipes et de progresser dans une logique d’amélioration continue. 

Quel budget prévoir pour emménager en résidence services senior ?

Publié le

Modifié le

Durée de lecture : 4 minutes

La résidence services senior permet aux personnes âgées de conserver des habitudes de vie tout en bénéficiant d’un meilleur confort, de plus de sécurité dans un logement adapté et de services dédiés : restauration, animation, services de ménage ou de blanchisserie. Une commodité qui a forcément un coût établi en fonction de la taille, de la localisation du logement choisi et des services proposés. Heureusement, des solutions de financement et des aides existent pour rendre le projet possible. Les équipes Colisée sont à votre disposition pour en faciliter les démarches. 

Comment est calculé le tarif d’une résidence senior ? 

LES FRAIS DE LOGEMENT ET DE SERVICES 

Le coût d’une résidence services pour seniors dépend tout d’abord du logement choisi. Sa localisation liée à la valeur foncière, sa superficie, son niveau de standing et les charges locatives pour les dépenses en eau, chauffage et électricité, mais aussi les charges communes sont autant de critères qui influent sur le montant du loyer final. 

À cela peuvent s’ajouter les coûts des services facturés à la carte : restauration, conciergerie, blanchisserie, coiffure, animations, sorties, services d’aides diverses…. Les tarifs des soins, eux, même s’ils sont à prévoir dans votre budget, bénéficient des mêmes modalités de remboursement par l’Assurance maladie que lorsque la personne âgée vit à son domicile. 

Budget-pour-emmenager-en-residence-services-senior-01

Vous souhaitez nous rencontrer ?

Nous sommes là pour faciliter votre recherche et trouver la solution adaptée.

Vendre ou louer son logement actuel, un calcul à faire pour financer son loyer en résidence services 

Pour compléter votre pension de retraite ou une éventuelle rente, il existe des solutions pour financer tout ou partie du coût d’une nouvelle vie dans une résidence services senior. Si la personne âgée ou le couple sont propriétaires de leur logement, il est possible d’envisager sa mise en vente directe, en viager ou sa location via une agence immobilière.  

Cette décision est parfois difficile à prendre, tant l’habitation peut représenter un patrimoine affectif important. Mais vendre un bien qui n’est plus adapté peut permettre de bénéficier de revenus réguliers complémentaires. Il s’agit alors de calculer un budget prévisionnel avec d’un côté tous les coûts liés à l’hébergement et aux services en résidence services senior, et de l’autre toutes les sources de financement potentielles, comme la location de son ancienne résidence, le montant de la retraite et les aides publiques éventuelles. 

Les aides pour financer l’hébergement en résidence senior 

L’AIDE PERSONNALISÉE AU LOGEMENT (APL) 

L’Aide Personnalisée au Logement (APL) est l’allocation la plus répandue pour permettre à une personne âgée avec de faibles revenus de pouvoir financer la résidence services senior la plus adaptée à sa situation et ses envies. Il faut d’abord bien vérifier que la résidence en question est conventionnée pour que le senior puisse en bénéficier. 

Les conditions nécessaires : avoir une situation régulière en France et être résident d’un foyer d’hébergement conventionné, comme une résidence services. La demande d’APL doit être effectuée auprès de la Caisse d’Allocations Familiale (CAF) du futur lieu d’habitation de la personne âgée. Si elle est acceptée, son montant sera établi en fonction de plusieurs critères comme les ressources du senior, sa situation familiale mais aussi le logement lui-même, sa localisation, sa superficie. Un simulateur de la CAF est disponible en ligne pour en estimer par avance la somme.  

L’ALLOCATION DE LOGEMENT SOCIALE (ALS) 

À défaut d’APL, la personne âgée peut faire une demande d’Allocation de Logement Sociale (ALS). Son montant dépend à la fois de ses ressources, de la composition de son foyer, de son lieu de résidence, de la nature du logement et du prix du loyer. Il est versé directement à la structure qui met à disposition une résidence services au senior. 

Pour en bénéficier, il faut que la personne âgée paye un loyer dans une résidence services conventionnée ou non et dispose de revenus inférieurs aux plafonds fixés. Le logement, lui, doit être sa résidence principale et répondre à des conditions de salubrité et de confort. 

L’ALLOCATION DE SOLIDARITÉ AUX PERSONNES ÂGÉES (ASPA) 

L’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) a remplacé le minimum vieillesse pour venir en aide aux seniors à faibles revenus. Si elle n’est pas dédiée à proprement parler au financement d’un hébergement en résidences services senior, elle peut contribuer à soulager quelque peu les finances de la personne âgée.

Son montant dépend de ses revenus et de sa situation familiale. Elle est attribuée par la caisse de retraite du senior concerné à condition de  :  

• résider régulièrement en France,

• être retraité et âgé de plus de 65 ans ou 62 ans si le senior est atteint d’une incapacité permanente d’au moins 50 %,

• avoir des revenus en dessous du plafond fixé. 

Les aides pour les services en résidence senior  

L’ALLOCATION PERSONNALISÉE D’AUTONOMIE (APA)  

L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) à domicile est destinée à permettre à la personne âgée de rester dans son logement ou d’emménager dans une résidence services senior en couvrant les frais liés à une certaine incapacité. Elle est versée mensuellement au bénéficiaire, qui doit avoir au moins 60 ans et résider régulièrement en France, ou en partie directement au prestataire d’aide à domicile choisi par le senior. 

Son montant dépend du degré de dépendance de la personne âgée, établi selon la grille AGGIR. Pour bénéficier de l’APA, il faut souffrir d’une perte d’autonomie avec besoin d’une aide quotidienne classée en GIR 1 à 4. La demande d’APA est à effectuer auprès du Conseil Général de l’établissement concerné. Le montant dépend des ressources du résident qui garde à sa charge le ticket modérateur (équivalent au GIR 5/6). Bon à savoir : l’APA peut être cumulée avec les allocations logement de la CAF. 

Ensemble, construisons votre projet personnalisé

Parce que chaque besoin est spécifique et que votre bien-être est essentiel, nous sommes là pour faciliter votre recherche et trouver la solution adaptée.

Trouver un lieu de vie et de soins